À partir du célèbre “Chronique d’un été” (1961) de Jean Rouch et Edgar Morin, cet ouvrage analyse un ensemble de films urbains qui réactualisent le projet participatif du « cinéma-vérité » à l’heure des villes globales du néolibéralisme. La méthode au croisement de l’esthétique et des études urbaines permet d’interroger le pouvoir de la pratique documentaire à donner forme à une urbanité démocratique.

C. Bui, Collection “Arts”, Presses Universitaires de Provence, novembre 2018.

Votre site internet fait actuellement l'objet de modifications, toutes les fonctionnalités ne sont pas encore disponibles

X