Disparition de Michèle Lagny

Disparition de Michèle Lagny

mlagny-600x508

Les membres de l’Afeccav sont profondément touchés par l’annonce de la disparition de Michèle Lagny. Elle fut un membre important de notre Association, participant à plusieurs congrès. Elle compte énormément dans le processus de légitimation des études cinématographiques et audio-visuelles qui a eu lieu depuis les années 1980 au sein de l’université française. L’Afeccav s’associe à ses proches et au groupe de recherche, “Théâtres de la mémoire”, dont nous publions ici un communiqué, pour dire à quel point sa bonne humeur et son franc-parler vont manquer dans les futures rencontres.


 

Michèle Lagny vient de nous quitter.

Elle était l’âme de « Théâtres de la mémoire » qu’elle codirigeait avec passion depuis quinze ans. C’est à sa curiosité, à sa vivacité d’esprit et à la générosité sans complaisance avec laquelle elle accueillait les réflexions des jeunes et moins jeunes chercheurs et chercheuses, que notre équipe doit sa longévité. Historienne, cinéphile et mélomane, elle arpentait les pays, croisait les disciplines, conjuguait les objets. Sa tolérance se doublait d’un franc-parler qui lui permettait de résoudre bien des questions épineuses. Les débats les plus sérieux, grâce à son indéfectible bonne humeur, conservaient toujours un air de légèreté. Sa liberté de pensée et son rire vont nous manquer.

Nous prévoyons de réunir ses ami.e.s, ses étudiant.e.s et ses collègues lors d’une journée dédiée à la chercheuse infatigable, l’enseignante enthousiaste et la femme libre qu’était Michèle.

Pour « Théâtres de la mémoire » :

Christa Blümlinger

Sylvie Lindeperg

Sylvie Rollet

Marguerite Vappereau

Paris, le 5 octobre 2018